Intégrer une grande école de commerce ou SciencesPo par admission internationale ?

La France est considérée comme l’une des meilleures destinations au monde pour un projet d’études à l’étranger. Si vous envisagez de vous y installer pour étudier, il est fort probable que vous considériez l’idée d’intégrer les meilleures écoles du pays. Les grandes écoles de commerce et Sciences Po sont des institutions de prestige et figurent régulièrement aux sommets des classements nationaux, et même internationaux des meilleurs établissements d’enseignement supérieur. Après avoir obtenu un diplôme ailleurs qu’en France, il vous est tout à fait possible de candidater à l’une de ces écoles via la voie des admissions internationales. Pour en savoir plus sur la procédure, n’hésitez pas à consulter cet article.

1. Décider d’un domaine d’études à explorer

Les grandes écoles françaises permettent chaque année à de nombreux étudiants de rejoindre leurs effectifs, notamment via la voie des admissions parallèles qui s’est popularisée depuis quelques années. Ainsi, de plus en plus d’étudiants intègrent ces écoles sans passer par les classes préparatoires. Ceci s’avère particulièrement intéressant pour les étudiants internationaux, qui ont souvent effectué une partie de leur cursus universitaire à l’étranger. À l’inverse de l’admission sur titre français, la procédure d’admission internationale est réservée aux étudiants titulaires d’un diplôme obtenu dans un autre pays et venant sanctionner au moins deux années d’études supérieures.

Les grandes écoles de commerce telles que HEC, ESSEC, ESCP ou EM Lyon recrutent des étudiants titulaires de diplômes obtenus à l’étranger (de niveau BAC + 3 au moins) pour leur Programme Grande Ecole, qui débouche sur un diplôme de niveau Master. Il est à noter que d’autres programmes sont accessibles directement en postbac. Il s’agit classiquement des programmes BBA en business school. En tout état de cause, ces grandes écoles organisent elles-mêmes les modalités d’admission internationale de leurs élèves : il s’agira dans la plupart des cas d’une sélection sur dossier ou d’un concours.

Il existe par ailleurs une alternative aux voies d’accès classiques aux grandes écoles de commerce françaises. Il s’agit de la procédure Join à School in France, assez réputée auprès de la communauté étudiante internationale. De cette manière, près de 3000 étudiants intègrent l’une des écoles partenaires du programme. Parmi elles : HEC Paris, EM Lyon, SKEMA ou encore ESCP. L’organisme, géré par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris, offre une excellente alternative aux concours ou autres examens afin d’intégrer l’école de son choix par admission internationale.

La procédure d’admission internationale à Sciences Po est régie par des règles qui sont propres à l’école. Celle-ci propose aux étudiants internationaux d’intégrer les programmes de leurs choix, selon leur profil et niveau académique. Deux types de candidats sont éligibles à l’admission internationale de l’école. D’une part, les bacheliers qui sont inscrits dans un établissement secondaire non-français et qui sont en voie d’obtenir un diplôme équivalent au baccalauréat. D’autre part, les étudiants titulaires d’un diplôme de niveau licence au moins et qui ont quant à eux effectué leurs cursus d’études supérieures à l’étranger.

2. Bien choisir sa destination pour étudier à l’étranger

La procédure d’admission parallèle internationale est la même pour une majeure partie des grandes écoles de commerce françaises. Elle se divise en deux phases distinctes que sont la phase d’admissibilité et la phase d’admission. La première consiste en un examen des dossiers des candidats : typiquement, il s’agira de créer son dossier de candidature sur une plateforme en ligne dédiée (accessible via le site de l’école considérée) à partir du mois de décembre. Là, vous aurez jusqu’au 31 mars pour adresser les pièces justificatives qui vous seront demandées.

Plusieurs documents sont ainsi attendus :

– Copie du/des diplômes obtenus à l’étranger

– Copie des relevés de notes pour chaque année effectuée à l’étranger

– Deux lettres de recommandation

– Une photo

– Copie d’une pièce d’identité

– Un CV

Afin de compléter votre candidature, vous devrez également joindre les scores obtenus aux tests d’aptitudes standardisés (style GMAT ou Tage Mage) et d’aptitudes en langue anglaise (IELTS, TOEIC, TOEFL). Si vous êtes déclarés admissibles, vous aurez l’opportunité de procéder à l’étape suivante de votre candidature. Cette seconde phase consiste en une série d’entretiens de 25 à 30 minutes qui ont pour objectif d’évaluer votre potentiel ainsi que l’adéquation de votre profil au programme que vous visez. Il peut être utile de faire remarquer que si vous passez par la procédure Join à School in France, vous aurez la possibilité de passer votre entretien dans l’un des nombreux centres d’examen de l’organisme répartis à travers le monde. Les bacheliers peuvent également intégrer les écoles via l’admission internationale en adressant leur dossier de candidature entre les mois de septembre et de décembre. Leur dossier de candidature doit principalement inclure le diplôme de baccalauréat ainsi que les résultats obtenus à un test d’anglais.

Concernant Sciences Po, l’école d’élite fixe des critères précis afin de sélectionner les candidats internationaux. Il s’agit principalement d’une évaluation rigoureuse des dossiers de candidature. Pour les bacheliers, la procédure d’admission internationale est réservée aux candidats issus d’établissements secondaires non-français : ils devront témoigner d’un diplôme international de niveau secondaire (baccalauréat, A-level, Maturité suisse). Les autres devront avoir obtenu au moins une licence (bachelor, undergraduate). L’ensemble des candidats doit valider son dossier sur le portail de Sciences Po selon un calendrier d’admission propre à chaque programme. N’hésitez donc pas à vous renseigner sur les délais concernant le programme qui vous intéresse, d’autant plus que les dates relatives à l’admission internationale peuvent varier des procédures classiques. Généralement, les candidatures sont possibles tout au long de l’année. Certains programmes exigent d’ailleurs de vous que vous rédigiez une lettre de motivation.

Ici, les documents à intégrer à votre dossier sont les suivants :

– Un CV

– Les relevés de notes officiels de l’ensemble de vos années d’études supérieures

– Les résultats obtenus aux tests de langue (si applicable)

– Un essai de motivation (si applicable)

– Au moins deux recommandations académiques

– Une attestation officielle de votre établissement indiquant votre moyenne pour chaque année

3. Nos conseils pour réussir vos dossiers de candidatures

Si vous souhaitez intégrer une grande école de commerce française ou Sciences Po via une admission internationale, il existe quelques réflexes à adopter afin de réussir vos candidatures.

Constituer son dossier avec sérieux

Le premier conseil est évident : il s’agit de constituer ses dossiers de candidature avec sérieux et diligence. Faites bien attention à n’oublier aucune pièce justificative ou document qui vous est demandé, afin d’envoyer un dossier complet. Gardez en tête qu’un dossier incomplet fait rarement bonne impression et risque même de désintéresser l’examinateur. Dans la même logique, il est très important de bien se renseigner sur les différentes dates clés de vos candidatures, afin de ne pas prendre le risque de se retrouver dépassé par les évènements.

Obtenir de bons résultats scolaires

Les grandes écoles de commerce françaises et Sciences Po figurent parmi les meilleurs établissements d’enseignement supérieur du monde. Ainsi, ces institutions sont particulièrement sélectives concernant les étudiants qui candidatent. Voie d’accès alternative, la procédure d’admission internationale n’en est pas moins exigeante et compétitive. Si vous souhaitez intégrer l’école de votre choix, il faudra avoir obtenu de très bons résultats scolaires. En effet, l’admission est bien souvent décidée après l’examen des dossiers des candidats : plus vos notes seront bonnes, plus vous augmentez vos chances d’intégrer l’école de votre choix.

Témoigner d’activités professionnelles ou associatives

L’admission internationale est un excellent moyen pour les grandes écoles de valoriser des profils très variés parmi les étudiants. Ainsi, les candidats qui ont développé une certaine expérience professionnelle ou associative en parallèle de leurs cours ont tendance à retenir l’attention des jurys d’admissions. Cela atteste à leurs yeux d’une certaine acquisition de compétences qui pourrait s’avérer utile dans le parcours académique de l’étudiant. Il vous est donc conseillé d’explorer quelques opportunités au cours de votre scolarité avant de candidater : les activités professionnelles et extrascolaires ne manquent pas et vous saurez aisément trouver de quoi valoriser votre profil !

Bien soigner ses essais de motivation

Qu’il s’agisse des écoles de commerce ou de Sciences Po, certains programmes exigent des candidats qu’ils joignent à leur dossier une lettre de motivation. Dans celle-ci, les étudiants doivent exprimer les raisons qui les poussent à intégrer le programme et la manière dont ils aspirent à concrétiser leurs projets professionnels. Pour les étudiants passant par la voie internationale, cet essai sera souvent exigé en anglais. Si le programme que vous visez réclame une telle pièce justificative, il vous est avisé de rédiger l’essai avec grand soin. N’omettez pas les détails qui sont susceptibles de convaincre l’examinateur de vos atouts, ne négligez pas l’importance d’une bonne argumentation et surtout évitez les fautes d’orthographe qui sont rédhibitoires. Un bon essai de motivation peut faire la différence entre une candidature réussie ou non.